Tes 20 ans

La fin de l’article que j’ai écrit pour Ismaël laissait supposer qu’il allait y avoir une suite, une seconde partie rien que pour toi. Mais j’avais envie de te faire languir un peu. Et je pense que ça a marché. Comment as tu pu croire que je t’oublierai, que je ne publierai pas une seule photo de toi, que n’écrirai pas quelques lignes pour ton anniversaire, alors que ça fait maintenant vingt ans qu’on partage tout.

C’est vrai, au plus loin que je m’en souvienne, on a tout partagé toi et moi. On a d’abord partagé nos parents, puis ensuite notre chambre. On a partagé des journées entières à jouer, des soirées à discuter, des nuits blanches à laisser parler notre imagination. On a partagé le même bourreau de grande sœur, on a partagé des vacances, rien que toi et moi au Portugal, puis ensemble on a partagé ces vacances à la Réunion, les dernières avec Papa.

Et puis, j’ai eu mes enfants, je suis partie, j’ai quitté le nid, mais rien a changé entre nous. Il faut dire que je ne suis pas partie très loin, à peine à deux rues de chez toi. Et tout a continué comme avant entre toi et moi. Tu as continué à te confier à moi, à me parler de tes histoires de cœur. D’ailleurs je me suis toujours demandé, pourquoi tu me racontais avec tant de facilité ta vie sentimentale, mais qu’en même temps c’était à moi que tu cachais toutes les bêtises que tu faisais. Peut être parce que je fais trop souvent la morale ? Je me demande comment tu me perçois, quel genre de grande sœur je suis pour toi.

Toi tu es cette petite sœur, égocentrique, parfois même un peu égoïste. Combien de fois ton comportement m’as mis hors de moi. Mais malgré ça, je sais que je peux compter sur toi. Enfin, si on oublie cette nuit où je sentais que j’étais sur le point d’accoucher et que je t’ai demandé de venir chez moi. Egale à toi même, tu m’as répondu que tu ne voulais pas sortir dehors par peur de te faire violer.

Mais je n’oublie pas le nombre de fois tu m’as rendu service. Tu es toujours là, que ce soit pour moi ou pour les enfants, j’en suis reconnaissante. Je suis heureuse de t’avoir comme petite sœur, et sache que je suis chaque jour un peu plus fière de toi. Jenny, je suis fière de te voir enfin t’épanouir dans ton travail, mais surtout fière de voir que, contrairement à moi, tu as déjà trouvé ta voie, ou plutôt trouvé la foi.

Publicités

3 réflexions sur “Tes 20 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s